Dans de nombreuses communautés juives à travers le monde, l’accès à l’éducation juive est limité. Zehud remédie à cette situation.

L’un des débats les plus fascinants dans le Talmud porte sur la question de savoir si l’enseignement de la Torah devrait être accessible partout, et l’étude de la Torah à la portée de tout un chacun.
Rabbi Yehouda Hanassi pensait que la Torah ne devrait pas être enseignée sur la place du marché, mais seulement dans la maison d’études de la communauté, alors qu’à l’inverse, Rabbi Hiyya affirmait que la sagesse devrait être accessible partout.

Rabban Gamliel, on le sait, insistait sur le fait que seuls les élèves les plus doués devraient être autorisés à fréquenter la maison d’études, tandis que Rabbi Elazar ben Azariah s’y opposait fermement, démontrant clairement que l’éducation était la façon la plus efficace de rendre les hommes plus forts et de réaliser des améliorations dans la société.

Aujourd’hui, on estime généralement qu’en théorie tout enfant juif devrait avoir accès à l’éducation juive. Or, pour de nombreux Juifs, dans bien des communautés du monde, c’est quasi impossible. Par exemple, ceux qui vivent dans de petites communautés juives n’ont guère accès aux écoles juives ; quant à ceux qui vivent dans des communautés juives plus importantes, bon nombre souffrent de ce qu’on appelle la « crise des frais de scolarité » et ne peuvent se permettre d’envoyer leurs enfants dans des écoles juives.

Il arrive souvent que même les enfants qui fréquentent des écoles juives ne
reçoivent pas l’éducation souhaitée, et leurs parents complètent donc souvent les études de leur progéniture en payant des professeurs particuliers.
Permettant d’effectuer des études juives en ligne, la technologie moderne constitue la solution incontournable pour relever bon nombre de défis. Les élèves reçoivent en effet des cours dispensés par des enseignants professionnels qui, sans habiter à proximité, peuvent aisément dialoguer avec eux sur une plateforme numérique.

Principalement destinés à des élèves des collèges et des lycées, les rares cours qui existent aujourd’hui sont encore d’un prix élevé, et donc non abordables pour les petits revenus. L’éducation doit être un droit et non un privilège.

Zehud, une école juive en ligne principalement destinée aux enfants juifs d’Europe, a été fondée par Tal Bassali qui est partie du constat que ses propres enfants ne recevaient pas le niveau d’ivrit et d’études juives voulu en Italie. Estimant que les outils technologiques qu’elle utilisait dans son travail quotidien – elle réussit fort bien dans le marketing – pourraient être mobilisés pour répondre aux exigences éducatives de ses enfants, Tal a fondé Zehud qui, depuis lors, n’a cessé d’attirer, en nombres croissants, des enfants juifs âgés de 6 à 12 ans, vivant dans toute l’Europe. Un cours
est ouvert chaque année pour une nouvelle tranche d’âge.

Le nom de Zehud, qui provient du judéo-italien, conjugue trois concepts et trois mots déterminants dans le projet de Tal : le zekhout, le mérite d’étudier notre tradition juive et notre langue hébraïque ; la zehout, l’identité, de notre jeunesse juive, renforcée par son étude de l’hébreu, des lois et des valeurs juives ; et la yehoud, la destinée, car c’est grâce à l’éducation que nous changeons le monde juif et les choix
que nous faisons dans notre vie juive.

Zehud diffère de toutes les autres écoles juives en ligne ou même des autres écoles juives existant matériellement à travers le monde. L’hébreu, langue juive vivante, et la Torah sont au cœur de l’enseignement dispensé par une équipe exceptionnelle qui recourt également au programme Tal-Am, c’est-à-dire l’enseignement de l’ivrit et des études juives en ivrit, ainsi qu’à l’enseignement visuel proposé par iTal-Am. Le matériel numérique rend l’étude à la fois attrayante et stimulante.

Zehud s’engage à proposer les meilleurs programmes disponibles pour enseigner aux enfants les méthodes et techniques d’étude qui leur serviront toute leur vie. Qui plus est, Zehud s’engage à maintenir des classes de petits effectifs. Enfin, Zehud est une association à but non lucratif, l’inscription à un cours ne coûtant que 60 euros (48£) par mois, achat des livres compris.

Plutôt que de parler de démocratisation de l’éducation juive pour ensuite fournir des services que seule une petite minorité de Juifs peuvent s’offrir, Zehud part du principe simple que l’éducation juive peut – et doit – être une expérience abordable pour chaque enfant juif.

Le rabbin Johnny Solomon enseigne dans des séminaires en Israël et est consultant à Zehud. Il est l’ancien directeur des études juives au Collège Immanuel de Londres et est diplômé du programme Montefiore Semicha.

Leave a Comment